Rénovation clefs en main

Devis rapide au 09 70 35 75 28

Solutions calorifuges

Calorifugeage d'eau chaude sanitaire et de chauffage

La transition énergétique pour la croissance verte.
Votre bâtiment ou votre immeuble à plus de 2 ans et dispose d’une chaudière collective?

La définition du calorifugeage est l’isolation des installations de circulation de l’eau chaude ou de chauffage pour réduire au mieux les pertes de chaleurs.

Cela protège également du gel, de la condensation ou même du givre. Il améliore considérablement la conservation de l’énergie thermique et limite les rejets de gaz à effet de serre.

Des tuyaux mal isolés sont responsables d’importantes déperditions de chaleur. Même si votre isolation des tuyaux est encore correcte visuellement, une déperdition s’opère au bout de quelques années

Vous divisez par 6 les déperditions par mètre linéaire Sur la facture de chauffage et d’eau chaude le gain peut atteindre 5 à 10 % si le réseau est important et en grande majorité dans une partie non chauffée

Les avantages 

  • Jusqu’à 10 % d’économies d’énergie sur vos charges de chauffage et eau chaude
  • Réduction de vos factures énergétique
  • L’isolation des tuyaux est un chantier rapide et facile à mettre en œuvre
  • Travaux financés à 100 %
  • Sans avance de fonds
  • Une isolation performante
  • Réduction des déperditions des canalisations en volume non chauffé
  • Arrivée plus rapide de l’ECS, même non bouclée
  • Protection mécanique des canalisations
  • Meilleur confort d’été et d’hiver pour les canalisations d’ECS

Le financement

Grâce à la loi pour la transition énergétique et la croissance verte, les travaux d’isolation d’eau chaude sanitaire et de chauffage sont financés à 100 % grâce au dispositif de certificats d’économies d’énergie mis en place par le Ministère de la transition Ecologique et Solidaire. Ces travaux de rénovation énergétique sont financés par Les Certificats d’Economies d’Energie.

Ces travaux sont financés par OAAN-CONSULTING dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie. La loi de programme n°2005-781 du 13 juillet 2005 modifiée sur les orientations de la politique énergétique a pour objectif de maîtriser les consommations d’énergies.

Cette loi contient de nombreuses mesures pratiques pour amorcer la réalisation des objectifs fixés, dont le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie, dénommés ci-après « CEE », qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs du secteur énergétique en faveur des économies d’énergie.

Cette loi a été modifiée et complétée notamment par la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte n°2015-992 promulguée le 17 août 2015 qui a créé une nouvelle obligation d’économies d’énergie au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergies (CEE).

Le décret n°2015-1825 du 30 décembre 2015 vient préciser les modalités d’application de cette obligation. Les conditions de délivrance des certificats d’économies d’énergie liés aux opérations réalisées au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique sont également, à la date de signature du présent définis par l’arrêté du 30 Décembre 2015 du ministre chargé de l’énergie modifiant l’arrêté du 29 décembre 2014 relatif aux modalités d’application de la troisième période du dispositif des certificats d’économie d’énergie.

La loi de programme n°2005-781 du 13 juillet 2005 sur les orientations de la politique énergétique a introduit le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (ci-après «CEE»). Cette loi a été modifiée et complétée par la Loi de transition Energétique pour la Croissance Verte n°2015-992 du 17 août 2015 qui a créé une nouvelle obligation d’économies d’énergie au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique dans le cadre du dispositif des CEE (ci-après « CEE Précarité »).

La quatrième période du dispositif d’économies d’énergie créé par la loi n°2005-781 du 13 juillet 2005 fixant les orientations de la politique énergétique a été mise en place par le décret n°2017-690 paru en date du 2 mai 2017. Cette quatrième période est opérationnelle à compter du 1er janvier 2018, pour une période triennale expirant le 31 décembre 2020.

Pour toute information supplémentaire, appelez-nous !